Bobst va étoffer son offre dans le numérique

Le 12 juin 2018 par la Rédaction
Le centre de démonstration de Bobst à Mex (Suisse). Le centre de démonstration de Bobst à Mex (Suisse).

Après les étiquettes et le textile, le constructeur suisse va s'attaquer dès 2019 au souple et au carton plat, puis ce sera le tour de l'ondulé.

Bobst prend son temps, car il veut arriver sur le marché du numérique avec une offre complète, fiable et maîtrisée de la machine jusqu’aux encres. Et cela implique des mois de développement. C’est en substance le message qu’a voulu faire passer Jean-Pascal Bobst, le Pdg de l’entreprise lors d’une présentation à la presse internationale. Cette dernière précédait, le 4 juin dernier, une journée portes ouvertes au siège de Mex (Suisse), à laquelle étaient conviés 460 clients et prospects en provenance du monde entier. Le fabricant suisse, qui compte parmi les leaders mondiaux dans l’impression et le façonnage (découpe, pliage-collage) d’emballages en carton plat et ondulé, d’étiquettes et d’emballages souples, s’intéresse à l’impression numérique depuis longtemps. Mais après une expérience avortée avec Kodak, il a préféré développer sa propre technologie. La création de Mouvent, l’an dernier, avec son partenaire Radex, lui a permis de mettre en place une plate-forme multiprocess basée sur le jet d’encre UV qui commence à donner ses fruits.

Trois presses vendues dans l'étiquette

L’entreprise propose déjà plusieurs modèles aboutis de machines pour l’impression de textiles et d’étiquettes. Trois presses ont déjà été vendues à des imprimeurs d’étiquettes en Europe, dont une en France. La prochaine étape consistera à adapter la même technologie pour  travailler sur des substrats plus larges, sur bobines ou feuilles. « Nous allons lancer une offre dans le numérique pour le souple et les étuis en carton au troisième trimestre 2019 », a annoncé Jean-Pascal Bobst lors de cette présentation. François Martin, ancien directeur marketing Europe pour les solutions graphiques chez HP et nouvelle recrue de Bobst, de préciser : « Parce qu’elles ont été conçues comme des pièces de Lego, les têtes de Mouvent peuvent travailler sur des supports plus larges. Il suffit de rajouter des blocs. Cette modularité offre une grande souplesse et nous permettra d’aller sur plusieurs marchés ». Le constructeur a indiqué qu'il allait s’attaquer au carton ondulé dans la foulée. Les nouveautés seront donc nombreuses sur son stand lors de la prochaine Drupa, à Düsseldorf (Allemagne) en juin 2020.

Bobst a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 1,53 milliard de francs suisses (1,77 milliard d'euros) avec un effectif de 5400 salariés. La société, qui possède quatorze usines dans huit pays, a vendu 1300 machines au cours du dernier exercice.

Tiziano Polito pour France Graphique

Soyez le 1er à réagir






Découvrez le numéro 359 de France Graphique

Découvrez le numéro 359 de France Graphique

Abonnez-vous :

Chaque semaine, France Graphique vous livre cinq informations vérifiées et enrichies par notre équipe rédactionnelle. Cette sélection est accessible gratuitement grâce au simple enregistrement de vos coordonnées.

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Le salon professionnel en ligne
Filière informatique et télécommunication

Vous cherchez un produit ? Un service ?

Contacter directement vos futurs fournisseurs et demandez devis ou documentation en ligne.

Une marque du groupe Infopro Communications
  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous