Congrès du GMI : les regards tournés vers l’avenir

Le 01 décembre 2016 par Rodolphe Pailliez
C'est dans le quartier d'affaires de Paris La Défense que s'est déroulé le congrès 2016 du GMI sur le thème "Demain, j'imprime!". C'est dans le quartier d'affaires de Paris La Défense que s'est déroulé le congrès 2016 du GMI sur le thème "Demain, j'imprime!".

Sur le thème « Demain, j’imprime ! », le 4e congrès des arts graphiques du Groupement des Métiers de l’Imprimerie (GMI) a oscillé – ce 30 novembre à Paris - entre technologies traditionnelles telles que l’offset mais elles-mêmes en pleines mutations et nouveaux défis représentés notamment par la réalité augmentée, l’impression 3D, etc. Animé par François Gouverneur, président de Valeurs Stratégiques, il a permis de dégager un certain nombre de défis qui se présentent d’ores et déjà aux entreprises du groupement.

Le plateau était de choix et le menu copieux. Tant et si bien que les interventions et débats débutés en début d’après-midi ce mercredi 30 novembre, se sont achevés à 21h.15 sur de passionnants propos autour de l’impression 3D !
Introduit par le président Serge Lafaix, ce congrès 2016 a accueilli comme invité d’honneur Michel Catalano, l’imprimeur dont l’entreprise avait été prise pour cible le 9 janvier 2015 par les auteurs de l’attentat à Charlie Hebdo. Dans une intervention tout en pudeur, le président du groupe qui porte son nom (ex-société CTD) s’est dit fier d’ouvrir ce congrès, fier d’être imprimeur et fier d’être parmi les adhérents du GMI, terminant par un « Vive l’avenir et vive la vie ».

Dans un premier temps, Julie Ducamp, chargée d’études à l’Idep (Institut de développement et d’expertise du plurimédia), a présenté un tableau d’ensemble de l’évolution des marchés graphiques en France, soulignant le regain de dynamisme du marché du livre, le questionnement autour d’un modèle pour les périodiques, la stabilité relative des imprimés publicitaires et la mutation de la demande autour des catalogues.

Des fournisseurs qui se remettent en question
Les interventions d’Arnaud Paionni (Huber France), Michel Dumarché (Pitney Bowes), Philippe Fiol (Komori), Pierre Hoynant (Heidelberg) et Patrick Cahuet (HP) ont été l’occasion pour chacun d’exposer les principales priorités et axes de développement de leurs sociétés respectives.
Prise en compte des différentes étapes de la réalisation d’un imprimé chez Huber France, développement de la gestion des expéditions (mise sous pli, création d’enveloppes) après l’impression et la finition pour Pitney Bowes, poursuite de l’alliance jet d’encre / impression offset pour Komori, diversification vers l’emballage et l’impression 4D pour Heidelberg, apologie du format B2 comme nouveau standard pour « sortir en tête du virage numérique » chez HP.

Innovation et nouvelles technologies
La seconde partie du congrès a résolument fait la part belle aux nouvelles technologies permettant, via l’imprimé connecté, de relier le print et le digital. Comme l’a souligné Dominique Settbon, président d’Axion Graphic, « capter l’attention d’un chaland via une affiche, un catalogue ou un magazine ne suffit plus.» D’où le développement chez cet imprimeur de solutions de plus en plus novatrices à base de communication multicanal.
La 3D a été tout particulièrement à l’honneur au travers des témoignages de Guillaume Riottot (TransDigital), Jany Michelet (3D Avenir) et Thierry Bourrat (C’Pro). Il en ressort que pour ces acteurs, les prestataires de services d’impression ont tout intérêt à s’impliquer sur ce nouveau marché et à tirer profit de leurs connaissances en matière de gestion des fichiers et de Web-to-Print pour se positionner d’ores et déjà. Comme l'indique Jany Michelet, président de 3D Avenir, "dans le domaine de l'impression 3D, la suite s'écrit tous les jours avec l'apparition de nouveaux matériaux."
- Compte rendu détaillé à lire dans France Graphique n° 350 (décembre 2016 / janvier 2017).

Congrès GMI 2016

Serge Lafaix, président du GMI. La quatrième édition du congrès a réuni 15 partenaires représentant différentes facettes du secteur.

Congrès GMI 2016

Michel Catalano. "Même quand tout semble fini, il y a de l'espoir."

Congrès GMI 2016

François Gouverneur, président de Valeurs Stratégiques, a animé de main de maître ce quatrième congrès du GMI.

Congrès GMI 2016

Julie Ducamp, chargée d'études à l'IDEP, a dressé un vaste panorama des marchés de la communication graphique en France.

Congrès GMI 2016

Arnaud Paionni, responsable solutions prépresse et gestion colorimétrique chez Huber France.

Congrès GMI 2016

Michel Dumarché, directeur commercial chez Pitney Bowes Graphic.

Soyez le 1er à réagir






Découvrez le numéro 354 de France Graphique

Découvrez le numéro 354 de France Graphique

Abonnez-vous :

Chaque semaine, France Graphique vous livre cinq informations vérifiées et enrichies par notre équipe rédactionnelle. Cette sélection est accessible gratuitement grâce au simple enregistrement de vos coordonnées.

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Le salon professionnel en ligne
Filière informatique et télécommunication

Vous cherchez un produit ? Un service ?

Contacter directement vos futurs fournisseurs et demandez devis ou documentation en ligne.

Une marque du groupe Infopro Communications
  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous