Coup dur pour les salariés d’Arjowiggins

Le 29 mars 2019 par la Rédaction
Mots clés : , ,
L'usine de Greenfield, l'un des trois sites appartenant au groupe Sequana. L'usine de Greenfield, l'un des trois sites appartenant au groupe Sequana.

Le tribunal a rendu son avis.

La décision du tribunal de commerce de Nanterre était attendue depuis plusieurs jours. Elle vient de tomber ce vendredi 29 mars à la désolation des salariés du papetier. Le tribunal a en effet prononcé la liquidation judiciaire d'Arjowiggins Papiers Couchés à Bessé-sur-Braye dans la Sarthe, fondée en 1824, et la cession partielle de son usine du Bourray à Saint-Mars-La-Brière près du Mans. La première employait jusqu’ici 580 personnes et la seconde 270 dont 150 seront également licenciées. Cette décision a été rendue faute d’investisseur privé pour reprendre. 40 millions d’euros étaient nécessaires pour reprendre l’usine de Bessé-sur- Braye. L’usine de Greenfield, spécialisée dans le papier recyclé, et située à Château-Thierry dans l’Aisne a pu quant elle être totalement reprise avec ses 75 salariés. Les trois usines, qui appartenaient au groupe Sequana, avaient été placées en redressement judiciaire le 8 janvier.

  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous