Culture Papier soutient le combat contre l'illettrisme

Le 12 septembre 2012 par Bakhta Jomni
Marie-Thérèse Geffroy, à droite. Marie-Thérèse Geffroy, à droite.

L'association Culture papier, qui œuvre pour le développement durable du papier et de l'imprimé, a organisé, le 12 septembre, une conférence à destination de la presse et de ses adhérents. Le thème abordé était la place du papier et de l'imprimé dans la lutte contre l'illettrisme. Présentée par Marie-Thérèse Geffroy, présidente de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme, la conférence a rappelé que ce fléau  touchait 9 % de la population. Contrairement aux idées reçues, il ne s’agit pas majoritairement de jeunes, mais d’adultes, dont 60 % ont un emploi. Ces personnes parviennent à composer chaque jour avec l’écrit grâce à des stratégies de contournement.

Associer papier et numérique
Face à l’illettrisme, les supports papier et numérique ne sont pas à opposer, mais à associer. Par exemple, les ateliers de formation aux nouvelles technologies permettent d’attirer d’avantage de personnes concernées par l’illettrisme que les sessions mettant directement en avant le sujet. Marie-Thérèse Geffroy a relevé que tout ce qui était matérialisé sous forme de papier était conservé par les personnes touchées par l’illettrisme. Elle a en revanche regretté que le livre soit souvent considéré, en France, comme réservé à une certaine élite. Elle a encouragé  « tout ce qui contribue à l’accoutumance à l’écrit », qu’il s’agisse des journaux gratuits, ou encore du sous-titrage à la télévision. La prochaine conférence de Culture papier sera animée par Thierry Baccino, directeur scientifique du laboratoire des usages en technologies d’information numérique (Lutin).

• Plus d’informations auprès de Jean-Phillippe Zappa (jpzappa@gmail.com)

  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous