Emballage : KBA et Xerox réunis autour de l’impression de boîtes pliantes

Le 10 juin 2016 par Rodolphe Pailliez
Claus Bolza-Schünemann, président du directoire de KBA (à g.) en compagnie de Mathias Dähn, directeur financier. Claus Bolza-Schünemann, président du directoire de KBA (à g.) en compagnie de Mathias Dähn, directeur financier.

A travers deux nouvelles annonces, KBA a confirmé à l’occasion de la Drupa sa volonté de renforcer encore sa présence dans le secteur de l’emballage. Avec tout d’abord l’annonce de son intention d’acquérir le fabricant espagnol de platines de découpe Iberica jusqu’alors propriété du groupe italien Cerutti et ensuite la coopération entre sa division feuilles et Xerox autour d’une presse numérique au format B1 dont le lancement est prévu courant 2017.


Comme l’indiquent les responsables de KBA et Xerox, la mise au point de cette nouvelle ligne hybride capable de répondre aux impératifs spécifiques de l’impression de boîtes pliantes, a été précédée de nombreux échanges avec les professionnels de ce secteur. L’objectif est de combiner technologies d’impression et d’ennoblissement conventionnelles sur la base d'une plateforme KBA Rapida 106 avec l’impression numérique jet d’encre.
En marge de la présentation de cette presse dont le lancement est prévu courant 2017, ils rappellent notamment que seulement 5% des emballages utilisent le même design pendant plus d’un an.

Le meilleur de deux mondes
Présentée dans une salle de projection spéciale sur le stand de KBA à la Drupa, cette presse au format B1 (750 x 1060 mm) pourra comporter jusqu’à 7 couleurs, disposer d’une résolution de 1440 dpi et atteindre une production de 4.500 feuilles / heure dans des épaisseurs de 0,2 à 0,6 mm.
En amont du jet d’encre, cette nouvelle presse intègrera traitement Corona, primer + sécheur, blanc couvrant, impression offset et pelliculage à froid possibles.
En aval du jet d’encre, les opérations suivantes seront proposées : vernis ou double vernissage, impression offset / sérigraphie, rainage / perforation, découpe.
Elle fera appel à des encres à l’eau KBA pour application directe sur papiers couchés.
Présentées sous vitrine sur le stand de KBA, les têtes jet d’encre Xerox sont héritées de la technologie Impika (du nom du constructeur français racheté en 2013 par Xerox). Elles permettront par exemple d'imprimer différentes versions d'un même carton et de personnaliser les étuis, à destination de secteurs tels que ceux de l'industrie cosmétique, alimentaire ou pharmaceutique.

KBA

Vue de la configuration de la future presse KBA VarJet 106 Powered by Xerox : une ligne hybride pour l'impression de boîtes pliantes.

KBA

Sur le stand de KBA à la Drupa et sous vitrine, les têtes jet d'encre de Xerox.

KBA

Fusionner la technologie jet d'encre de Xerox et le savoir-faire de KBA en impression d'emballages.
  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous