Epson place la sublimation et le design au cœur de sa stratégie

Le 05 octobre 2015 par Rodolphe Pailliez
Une participation à Viscom Paris placée sous le signe de la sublimation pour Epson. Une participation à Viscom Paris placée sous le signe de la sublimation pour Epson.

A l’occasion du salon Viscom Paris qui s’est tenu du 29 septembre au 1er octobre, Epson a dévoilé le renouvellement de sa gamme d’imprimantes à sublimation et présenté, de façon originale et visuelle, l’étendue des produits pouvant être réalisés selon cette technique.

Présent sur le marché de la sublimation depuis maintenant environ deux ans, Epson en fait désormais un de ses chevaux de bataille comme l’a confirmé la participation de cette société au dernier salon Viscom Paris.
C’est ainsi que la gamme des imprimantes à destination de ce secteur a été renouvelée et renforcée avec les modèles SureColor SC-F6200, SC-F7200 et SC-F9200.
La SureColor SC-F6200 proposée en laize de 44 pouces (1117 mm) et cutter intégré, est adaptée à la personnalisation à la demande d’objets promotionnels ou de décoration sur un large éventail de supports différents tels que tasses, téléphones, étuis de tablettes, etc.
De leur côté, les Surecolor SC-F7200 et SC-F9200  se présentent comme de véritables machines de production en laize de 64 pouces (1625 mm), plus particulièrement destinées aux ateliers de création textile, que ceux-ci soient dédiés aux marchés de la confection ou de la communication visuelle.


Textile, photo et promotion
D’une manière générale, ces imprimantes s’adressent aux producteurs textiles, aux studios photographiques et aux fabricants d’articles promotionnels.
C’est ainsi que la SC-F6200 ouvre de nouvelles possibilités pour le marché de la photo avec la possibilité de reproduction de clichés sur des supports tels que le métal et le bois alors que les SC-F7200 et 9200 permettent aux filières de la production textile de viser des résultats qualifiés d’exceptionnels, selon Neil Greenhalgh, responsable produits Epson Europe.
Ces trois imprimantes sont équipées de têtes Epson PrecisionCore TFP et font appel aux encres UltraChrome DS développées également par Epson.

Cinq zones et un même motif
Divisé en cinq zones distinctes (Communication visuelle, Personnalisation DTG autrement dit impression directe sur textile, Personnalisation Sublimation, Signalétique / Confection textile, Affichage / Balisage), le stand d’Epson à Viscom Paris a mis en avant l’une des créations de la designer Sarah Amsellem, diplômée de l’école des Beaux-Arts de Lyon. Cette création a non seulement servi de base à la décoration du stand mais a également été déclinée sur une vingtaine d’objets et de produits tels que vêtements (robes), accessoires (cravates), coussins, abat-jour de lampe, plateau de table, etc.
Comme le souligne Elisabeth Vilar-Bothin, responsable marché arts graphiques Epson France, « Il existe aujourd’hui de plus en plus de passerelles entre les différents métiers et les axes de développement sont de ce fait nombreux. Il convient de s’ouvrir de plus en plus aux multiples marchés qui s’offrent à la communication visuelle tout en restant néanmoins cohérent dans son offre. »

Epson

Elisabeth Vilar-Bothin, responsable marché arts graphiques Epson France (à d.) en compagnie de la designer Sarah Amsellem.

Epson

De nouvelles imprimantes mais également de nouvelles applications.

Epson

Viscom Paris a été l'occasion pour Epson de décliner le même motif créé par Sarah Amsellem sur différents supports.
  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous