Etiquettes : l’Imprimerie de l’Eperon s’équipe d’une nouvelle presse numérique et investit en finition

Le 22 janvier 2016 par Rodolphe Pailliez
Trois procédés d'impression se partagent la production d'étiquettes : flexo, offset et numérique. Trois procédés d'impression se partagent la production d'étiquettes : flexo, offset et numérique.

Implantée à Preyssac-d’Excideuil (Dordogne) au nord de Périgueux sur plus de 7000 mètres carrés de bâtiments, l’Imprimerie de l’Eperon qui fête officiellement ses 60 ans ce 3 février 2016, est spécialisée dans la production d’étiquettes – à plat et en continu – pour le secteur agro-alimentaire. Elle vient d’investir à nouveau en numérique avec HP et en finition avec ABG International.


Entreprise familiale créée en 1956 par Lucien Resch puis dirigée par son fils Patrice de 1998 à 2015, l’Imprimerie de l’Eperon n’a pas toujours été spécialisée dans la production d’étiquettes mais il s’agit aujourd’hui de son activité principale qui se décline en versions feuilles et continu, selon les procédés d’impression flexo, offset et numérique.
Si la flexo constitue le premier procédé d’impression de l’entreprise et représente environ 70% de la production avec notamment une presse Omet Flex X6 équipée de 9 groupes en 430 mm de laize – ce qui lui a valu de remporter plusieurs Flexostars de l'ATF Flexo (Association technique française de flexographie)  dont un d’Or en 2013 -  l’Imprimerie de l’Eperon s’est tournée, dès 2004, vers le numérique en investissant dans une presse HP WS4000 7 couleurs. « Nous avons été à l’époque parmi les trois ou quatre premières entreprises françaises à investir dans une presse de ce type », rappelle Christophe Vavassori, nouveau PDG de l’entreprise depuis le mois de juillet 2015 mais présent dans l’entreprise depuis quinze ans.

Personnalisation et données variables
Après avoir investi entre-temps dans une presse feuille HP Indigo 5000 et en 2011 dans une presse HP WS6000 7 couleurs, elle vient de remplacer la WS4000 par la nouvelle HP WS6800. Celle-ci est notamment équipée du logiciel HP SmartStream Mosaic permettant de répondre aux demandes de personnalisation et d’impression de données variables. Cette possibilité séduit tout particulièrement les responsables de l’entreprise et en tout premier lieu Christophe Vavassori. En effet, l’Imprimerie de l’Eperon est amenée à réaliser de nombreuses séries qui pour la plupart tournent autour de 2000 à 3000 unités.

Finition avec ABG International
En moyenne, l’entreprise investit chaque année environ 1 million d’euros. En 2015, c’est plutôt 1,5 million d’euros qui a été consacré à l’acquisition de nouveaux matériels. Car outre, la nouvelle presse HP  WS6800, l’Imprimerie de l’Eperon a également investi dans le domaine de la finition avec ABG International.
Tout d’abord avec une nouvelle rembobineuse Omega SRI en 330 mm de laize avec système d’inspection et de contrôle par visionnage « Fleye Vision » à une vitesse pouvant aller jusqu’à 350 m / minute.
Ensuite avec une nouvelle ligne de finition « Digicon Omega Systems Series 3 » avec laser intégré et modules de pelliculage et dorure à froid.
« Déjà en 2004, nous avions couplé notre presse HP WS4000 avec une finition laser d’un autre fournisseur (ndlr : Cartes) », se souvient Christophe Vavassori.

Membre du groupement ImpriClub, l’Imprimerie de l’Eperon emploie 71 salariés et réalise un chiffre d’affaires (TTC) d’environ 12 millions d’euros. A noter que l’effectif dont la moyenne d’âge est de 39 ans avec une ancienneté moyenne de 14 ans, joue à fond la carte de la parité hommes / femmes.
Certifiée ISO 9001, FSC et PEFC, labellisée Imprim’Vert, l’Imprimerie de l’Eperon – implantée en pleine campagne – est très sensible aux problèmes environnementaux et à la gestion des déchets. Elle dispose notamment dans ce domaine d’une station d’épuration intégrée et d’un système pour le retraitement des encres.
C’est le 21 avril prochain que l’entreprise fêtera dignement ses soixante ans à l’occasion d’une réception dans ses locaux.

 

Eperon

La presse HP WS6800, dernier investissement numérique de l'Imprimerie de l'Eperon.

Eperon

Nouvelle ligne de finition "Digicon Omega Systems Series 3" d'ABG International.

Eperon

Qualifiée de "vaisseau amiral" de l'atelier flexo, la presse Omet Flex X6 installée fin 2012.

Eperon

La production offset est principalement effectuée sur la presse "Lithrone S29" de Komori au format 50 x 70.
  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous