Graphiste indépendant, le parcours du combattant

Le 21 septembre 2015 par Bakhta Jomni
Mots clés : ,
Une méthode et un point de vue sur le métier. Une méthode et un point de vue sur le métier.

Développer une activité de graphiste indépendant peut s’avérer un exercice difficile. L’ouvrage de Julien Moya et Eric Delamarre, un graphiste et un photographe indépendants, permet d’appréhender le métier et ses contraintes administratives.

Au milieu de la jungle des statuts administratifs et des codes légaux, le graphiste, en plus des qualités créatives et techniques inhérentes à sa profession, devra compter sur une documentation complète et une solide expérience pour devenir un chef d'entreprise accompli. Cette 3e édition de Graphiste Indépendant, écrite par des professionnels indépendants en exercice, présente les dernières évolutions fiscales, sociales et administratives de l'environnement du graphiste, que celui-ci doit impérativement connaître pour gérer au mieux son activité. Découpé en sept chapitres, ce guide aborde, outre les procédures et formalités rythmant le quotidien du graphiste à son compte, toute une partie au métier en pratique, au rapport à l’argent ou encore aux bonnes pratiques.

Un métier deux en un

« Le graphiste indépendant n’est pas juste un graphiste d’entreprise débarrassé de son patron, déclarent les auteurs de l’ouvrage. Il est l’entreprise, à la fois le graphiste et le patron. C’est donc deux métiers au lieu d’un que vous exercerez, et à des niveaux ne tolérant pas franchement l’approximation ». Les auteurs conseillent tant que c’est possible aux jeunes graphistes d’apprendre leur métier d’abord au sein d’une entreprise afin de mettre toutes les chances de leur côté.

Profession Graphiste indépendant
3e édition - Statuts sociaux et fiscaux – Droit d’auteur - Aspects commerciaux – Pratiques à l’épreuve

Julien Moya et Eric Delamarre

Format 17 x 23 cm
268 pages - 26 €

Editions Eyrolles

Cet ouvrage a été imprimé sur un papier offset standard 90g PEFC par l’imprimerie La Source d’Or à Clermont-Ferrand. Cette dernière est certifiée Imprim’vert, Iso 14001 et E.M.A.S Eco Management and Audit Scheme »), ou SMEA en français (« Système de Management Environnemental et d'Audit »).

  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous