Il faut sauver la reliure française !

Le 03 avril 2018 par la Rédaction
La chambre syndicale de la Reliure-Brochure-Dorure (UNIIC) organisait cette matinée. La chambre syndicale de la Reliure-Brochure-Dorure (UNIIC) organisait cette matinée.

La Reliure-Brochure-Dorure en danger ?

Les temps sont durs pour le secteur français du façonnage du livre. C’est ce qui a été confirmé lors d’une matinée de rencontres et de discussions organisée en mars par RBD, la chambre syndicale de la Reliure-Brochure-Dorure (UNIIC), sur le thème : « La finition, valeur ajoutée du print, état des lieux et perspectives ». En présence d’entreprises telles que l’Atelier Saint-Luc, Merkhofer, Bourgogne Reliure, La Feuille d’Or, et d’associations professionnelles comme Culture Papier, APPAR (Association Pour la Promotion des Arts de la Reliure), ARA (les Amis de la Reliure d’Art), les discussions se sont surtout focalisées sur le métier de la reliure dans ses différentes versions : industrielle, artisanale et artistique.

Retrouvez toutes les conclusions de cette matinée-débat en lisant le compte-rendu complet dans le prochain numéro de France Graphique à paraître prochainement (FG 358).
 

  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous