Koenig & Bauer progresse et met le cap sur l’emballage

Le 29 mars 2018 par la Rédaction
Mots clés : ,
La CorruCut est dédiée au carton ondulé. La CorruCut est dédiée au carton ondulé.

Le constructeur de machines d’impression qui annonce un chiffre d’affaires en hausse de 4,3%, à 1,2 milliard d’euros va développer son offre pour le carton ondulé et l’emballage métal.

L’optimisme est de rigueur chez Koenig & Bauer qui a troqué l’acronyme KBA au profit de sa dénomination historique, associant les noms de ses deux fondateurs. Le constructeur de machines d’impression annonce en effet un chiffre d’affaires en hausse de 4,3% à 1,217 milliard d’euros, grâce à la progression des ventes des deux segments où il est plus largement présent que sont l’impression feuilles, en croissance de 7,3%, et les machines spéciales soit les solutions pour l’emballage verre, métal et la sécurité ainsi que le codage (+5,3%). La division numérique et impression sur bobine chute par contre de 16% du fait du déclin des commandes de machines pour l’impression de magazines, journaux et documents commerciaux.

Emballages en carton ondulé

Le constructeur allemand indique travailler aujourd’hui davantage sur les applications dans l’emballage, le numérique et l’impression industrielle afin d’atteindre les objectifs qu’il s’est fixé à moyen terme. Il mise plus en particulier sur l’impression d’emballages en carton ondulé, cé marché étant crédité d’un taux de croissance important du fait de la diversité des applications et de la montée en gamme de ces solutions, y compris grâce à l'impression couleur. « Nous avons déjà commencé à promouvoir les presses feuilles flexo CorruFlex et CorruCut (nldr : cette dernière intègre une découpe rotative). Début 2019, nous allons installer une CorruCut chez notre client pilote Klingele », explique Claus Bolza-Schünemann, le Pdg du groupe.  L’impression d'emballages métalliques constitue une autre priorité pour le groupe qui se revendique leader mondial des machines pour le décor de boîtes 3-pièces. « Nous avons l’intention d'aller sur le marché des boîtes 2-pièces », explique Mathias Dähn, le directeur financier. Dédiée justement à ce segment de marché, la CS MetalCan, lancée en 2017, semble recueillir l’intérêt des industriels de l’emballage métal. Koenig & Bauer devrait également continuer à se développer dans l’impression numérique. Le groupe mise sur une ultérieure croissance de 4% en 2018 et un EBIT de 7% contre 6,7% en 2017. Koenig & Bauer emploie 5589 personnes.

Tiziano Polito pour France Graphique

  

Soyez le 1er à réagir






Découvrez le numéro 359 de France Graphique

Découvrez le numéro 359 de France Graphique

Abonnez-vous :

Chaque semaine, France Graphique vous livre cinq informations vérifiées et enrichies par notre équipe rédactionnelle. Cette sélection est accessible gratuitement grâce au simple enregistrement de vos coordonnées.

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Le salon professionnel en ligne
Filière informatique et télécommunication

Vous cherchez un produit ? Un service ?

Contacter directement vos futurs fournisseurs et demandez devis ou documentation en ligne.

Une marque du groupe Infopro Communications
  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous