L’association du papier et du digital renforce les liens avec les marques

Le 05 décembre 2016 par Rodolphe Pailliez
Mots clés : ,

C’est ce qu’il ressort d’un sondage IFOP – Electrogeloz qui a interrogé les français sur leur vision du papier et du digital. Ils sont près de 8 sur 10 à estimer que l’association du papier et du digital renforce leurs liens avec les marques.

L’enquête conduite par l’institut de sondage IFOP en partenariat avec l’entreprise familiale Electrogeloz spécialisée depuis soixante-dix ans dans l’impression et les solutions de gestion documentaire, a été réalisée auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et les interviews effectuées par questionnaire auto-administré en ligne les 26 et 27 octobre 2016.
A la question portant sur leur vision du papier et du digital, les chiffres confirment la montée en puissance du digital sans pour autant délaisser les atouts du papier.
Voilà qui satisfera sans doute tout un chacun…

Vive l’hybridation
Selon les français interrogés par l’IFOP, l’utilisation conjointe du papier et du digital sera incontournable, pour 83% d’entre eux, dans la communication des marques et des entreprises. Et 79% d’entre eux estiment même que cette association renforcera leurs liens avec ces acteurs.
Par ailleurs, ils sont 85% à estimer que leur utilisation combinée permet de disposer de plus d’informations que sur un format papier seul. Ils sont 65% à penser que ce système valoriserait même le papier ! Enfin, 81% y voient un mode de communication tendance lié à l’utilisation d’Internet, des applications mobiles et des réseaux sociaux.

Une complémentarité reconnue
Le digital est en priorité choisi pour son caractère pratique et opérationnel : 47% des français le choisissent ainsi pour recevoir l’information en temps réel.
L’attachement au support traditionnel qu’est le papier s’explique entre autres par la crédibilité véhiculée par ce média et son esthétisme. En outre, un français sue deux associe au papier sa facilité de conservation.
En règle générale, le digital est systématiquement préféré au papier pour communiquer à l’écrit, que ce soit pour les échanges privés, professionnels, administratifs ou commerciaux. Il est davantage plébiscité pour les échanges opérationnels où l’efficacité est privilégiée, tels que les échanges professionnels (47%) et commerciaux (48%). Toutefois, seuls 9% des français le privilégient en tant que support exclusif.

De cette enquête, il ressort clairement que l’utilisation conjointe du papier et du digital est de plus en plus préférée. Même si cette association de canaux de communication ressort en premier lieu pour les échanges administratifs (40%) et personnels (39%), plus d’un tiers des français interrogés la plébiscitent pour des échanges plus directs, professionnels et commerciaux.

  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous