L’impression numérique face à de nouveaux marchés et défis

Le 12 septembre 2016 par Rodolphe Pailliez

A l’occasion du salon Viscom Paris 2016 (6 – 8 septembre), le Syndicat national de l’impression numérique et des services graphiques (SIN) a organisé le 7 septembre une conférence orientée sur les nouveaux marchés et les nouvelles opportunités se présentant aux prestataires de services du secteur. Comme un avant-goût du symposium que le SIN organise le 16 novembre prochain à Paris.


Animée par François Gouverneur, fondateur de Valeurs Stratégiques, cette conférence a rassemblé Steve Chemla, directeur associé de Comoprint.com, Ludovic Martin, directeur Stratégie & Innovation d’Exaprint, Guillaume Riottot, dirigeant de Trans Digital et Pierre Picard, dirigeant de Copy-Média et président du Syndicat de l’impression numérique et des services graphiques (SIN).
Elle a permis à chacun d’apporter ses visions innovantes sur les nouveaux marchés constitués par la communication signalétique, la décoration et l’impression numérique d’objets publicitaires personnalisés.
Parmi les questions abordées à cette occasion : quelles sont les nouvelles tendances de la communication signalétique et de l’objet publicitaire ?, la création d’objets publicitaires est-elle un investissement durable et rentable pour les imprimeurs numériques ?, quelles stratégies à adopter, pour quelles différenciations et quelle rentabilité ?

Prix et services
Pour Steve Chemla, directeur associé de Comoprint.com (« L’imprimerie facile en ligne »), site Internet regroupant depuis plus de dix ans activités liées au grand format, à la carterie, à la production offset, etc., à destination de clients B to B et B to C, l’objectif est de combiner, outre la qualité, prix attractifs et services qualifiés de hors norme en termes de délais.
Comoprint.com qui a également développé un site dédié aux réseaux franchisés, met un point d’honneur à tout produire en interne et intègre centre de développement web et marketing, centre d’appels.
« Nous poursuivons en permanence le développement de notre gamme de produits avec le souci de proposer des coûts de plus en plus bas », souligne Steve Chemla.

Vulgariser un produit technique
Evoquant le nouveau potentiel de l’objet publicitaire, Ludovic Martin, directeur Stratégie & Innovation d’Exaprint, estime que tout objet est désormais potentiellement un objet publicitaire. « L’heure est aujourd’hui à la recherche de produits promotionnels de qualité où la marque fabricant s’associe à la marque annonceur », indique-t-il.
Face à l’extension du périmètre de l’objet publicitaire et aux mutations du marché, le représentant d’Exaprint rappelle que les nouvelles technologies d’impression permettent des tirages en petites quantités et très rapidement, et constituent une réponse aux besoins de personnalisation de masse ainsi qu’à l’accroissement de la demande directe de la part des utilisateurs finaux dans ce domaine.
Parlant d’appétence pour les solutions de personnalisation, Ludovic Martin estime qu’il s’agit aujourd’hui d’adapter le marché de l’objet publicitaire au web permettant ainsi de vulgariser un produit technique.
« Nous sommes incontestablement en présence d’une opportunité de croissance pour les spécialistes du marketing personnalisé et de la vente en ligne », conclut-il.

La 3D, c’est maintenant
Dirigeant de Trans Digital (transition digitale et impression 3D), Guillaume Riottot est formel : la 3D fait partie de l’innovation des objets publicitaires.
S’adressant aux prestataires de services d’impression, il estime que c’est dès aujourd’hui que ceux-ci doivent envisager la 3D comme média à proposer à leurs clients, que ceux-ci soient B to B ou B to C.
« Du fait que la gestion des fichiers est une activité bien connue des acteurs des industries graphiques, cela constitue d’emblée un argument pour s’engager dans cette voie », ajoute-t-il.

Résumant les propos et arguments des uns et des autres, le président du Syndicat de l’impression numérique et des services graphiques, Pierre Picard, rappelle que seule l’innovation peut être source de croissance pour les entreprises du secteur.

 

Imprimeurs et nouveaux marchés

François Gouverneur, fondateur de Valeurs Stratégiques et animateur de la conférence.

Imprimeurs et nouveaux marchés

De g. à d. : Pierre Picard, Ludovic Martin, Steve Chemla et Guillaume Riottot.

Découvrez le numéro 355 de France Graphique

Découvrez le numéro 355 de France Graphique

Abonnez-vous :

Chaque semaine, France Graphique vous livre cinq informations vérifiées et enrichies par notre équipe rédactionnelle. Cette sélection est accessible gratuitement grâce au simple enregistrement de vos coordonnées.

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Le salon professionnel en ligne
Filière informatique et télécommunication

Vous cherchez un produit ? Un service ?

Contacter directement vos futurs fournisseurs et demandez devis ou documentation en ligne.

Une marque du groupe Infopro Communications
  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous