L’imprimerie Dauer s’équipe en découpe et dorure

Le 18 mai 2016 par Bakhta Jomni
Thierry Laratta, dirigeant de l’imprimerie. Thierry Laratta, dirigeant de l’imprimerie.

L’imprimerie Dauer de Villepinte (93) vient d’intègrer le format 106 en découpe et en dorure avec la marque Masterwork distribuée par Heidelberg

Afin de soutenir la croissance régulière de l’entreprise (+ 20 % par an avec un résultat profitable), l'imprimerie Dauer a fortement investi au cours des dernières années. « Après avoir installé une Speedmaster XL 75-5 UV en 2011 et une Speedmaster XL 106-5 UV en 2014, la sous-traitance de la découpe en grand format devenait un réel handicap à notre développement. La poursuite des investissements s’imposait, passant par un agrandissement du site et l’acquisition des équipements de finition complémentaires qui nous permettraient d’offrir un service complet à nos clients », précise Thierry Laratta, dirigeant de l’imprimerie.

Une maîtrise de la chaîne de fabrication

Arrivée en septembre 2015, la platine MK 1060 ST format 75x106 est la première à être installée en région parisienne. Elle a déjà permis à Dauer de gagner des marchés à forts volumes précédemment hors de portée. « Nous recherchions une machine polyvalente nous permettant d’élargir notre offre. En orientant notre choix vers une platine de découpe équipée du module de dorure à chaud, nous accédons à de nouveaux marchés d’embellissement et renforçons notre positionnement d’imprimeur haut de gamme », commente M. Laratta.

Une platine de découpe fortement productive

La MK 1060ST est capable de traiter des grammages de 90 à 2000 gr (papier, carton, supports plastique et translucides comme le cristal APET) dans des formats allant de 400x350 mm à 1060 x 760 mm, elle est conçue pour des cadences maximales de 7500 cycles/heure en découpe et 7000 cycles/heure en dorure, selon le type et la complexité du travail. « La MK 1060ST prend en charge petites et longues séries, répondant à nos impératifs de réactivité. Elle donne une excellente qualité en dorure grâce au nombre important de zones de chauffe (20 en tout) qui permettent, depuis le pupitre de commande, un réglage individuel précis par rapport au travail à réaliser, détaille Valérie Gibert, dirigeante associée. En ajoutant l’option de dépose d’hologramme, nous pouvons garantir la sécurisation des produits de nos clients. Autre avantage très apprécié, il est également possible d’ajuster la pression motorisée depuis l’écran tactile, ce qui simplifie fortement la conduite de la machine », poursuit-elle. Pour compléter son parc finition, Dauer s’est également équipé, en octobre 2015, d’une plieuse-colleuse Easygluer Heidelberg.

Un repositionnement complet

Créée en 1896, l’imprimerie Dauer a longtemps joui d’une forte notoriété dans le domaine de la notice cosmétique dont elle avait fait sa spécialité. Mais lorsqu’il rachète l’entreprise en 2006, Thierry Laratta s’oriente rapidement vers une stratégie de diversification afin de sécuriser l’activité sur le long terme. Aidé par son associée, Valérie Gibert, ils font le choix de privilégier les produits complexes à très forte valeur ajoutée dans le domaine du luxe. Ils développent en quelques années une offre entièrement renouvelée couvrant, à 60 % de leur activité, des produits « sur mesure » pour la cosmétique et la parfumerie (étuis, dossiers de presse, cartes échantillons, fourreaux en polyéthylène téréphtalate amorphe…). Les produits display en matières spéciales (PVC, polypro, …) complètent la gamme. Quant à la notice cosmétique, cœur de métier historique de Dauer, elle ne représente plus que 5 % de leur business contre 80 % à l’origine. Forte de 14 personnes pour un chiffre d’affaires de 2,5 millions d’euros, l’imprimerie Dauer est labellisée Imprim’Vert et certifiée FSC. Après un doublement du site en 2014 et une extension en 2015, l’entreprise dispose aujourd’hui d’une surface globale de 1800 m2.

  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous