L’imprimerie Floch lance une troisième rotative grande laize

Le 12 janvier 2015 par Bakhta Jomni
L'imprimerie est située à Mayenne. L'imprimerie est située à Mayenne.

Placée en redressement judiciaire cet été, l’imprimerie Floch a achevé ses principales mesure de restructuration avec le lancement d’une nouvelle rotative.

Après son redressement judiciaire l’été dernier, l’imprimerie Floch à Mayenne est en période d’observation pour les six mois à venir. Dans une dynamique de relance et afin d’augmenter sa capacité de production, aujourd’hui de l’ordre de 17 millions d'ouvrages par an, l’imprimerie vient de lancer sa troisième rotative grande laize (130 cm). Il s’agit d’une Roto-Page maison (une rotative maison) conçue pour imprimer, assembler, brocher et emballer jusqu'à 4 000 livres à l'heure sur une seule ligne. Ses dimensions variables permettent de traiter une large gamme d'ouvrages, du format 10,5 cm x 18 cm au format 15,75 cm x 29 cm. Le parc machines de l’imprimerie est par ailleurs composé de trois rotatives en laize 130 cm, de deux presses offset convertibles en 1 ou 2 couleurs et de deux presses offset en 5 couleurs et vernis.

Une année 2014 plutôt positive

L’année a été fructueuse pour l’imprimerie grâce à l’impression des prix Renaudot et Goncourt des lycéens, attribués à David Foenkinos pour son roman Charlotte. L'éditeur Gallimard a en effet lancé une réimpression en novembre. Floch a également été choisie pour le dernier prix Nobel de la littérature Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, de l'auteur Patrick Modiano, dont l'oeuvre a été récompensée le 9 octobre dernier. Enfin, l’imprimerie a eu en charge l’impression du dernier ouvrage de Michel Houellebecq, Soumission édité chez Flammarion et paru le 7 janvier. Ce dernier est déjà un succès en librairie. Le premier tirage de 150 000 exemplaires est déjà épuisé, un deuxième de 50 000 exemplaires a été livré vendredi 9 janvier et un troisième de 50 000 exemplaires est diffusé depuis le 12 janvier selon nos confrères du Point.

Un nouvel essor

Pour relancer l’entreprise, Edouard Floch, son dirigeant, envisage « une nouvelle stratégie dont les axes principaux sont la mise en place d'une politique commerciale ambitieuse et adaptée aux contraintes du marché, la reconquête de la performance en rationalisant nos moyens de production et la concentration sur nos avantages compétitifs : la qualité et la réactivité ». Fondée en 1929, l'imprimerie Floch est dirigée par Edouard Floch depuis octobre 2014, qui représente la quatrième génération. L'entreprise familiale compte aujourd'hui une centaine de salariés.

 

  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous