L’usine Arjowiggins de Bessé sur Braye

Le 23 novembre 2010 par Bakhta Jomni

 L’usine Arjowiggins de Bessé sur Braye date de 1824. 540 personnes lui sont rattachées Elle dispose de deux machines à papier, deux coucheuses, huit coupeuses, trois paqueteuses et trois emballeuses palettes. 95 % de ses ventes se fait sous forme de palettes, le reste étant livré en bobines. Le rythme de livraison est de 60 camions par jour et sa capacité de production est d’environ 320 tonnes par an.
Le challenge pour Arjowiggins était de coupler la longue histoire du site avec la modernité liée à l’éco-responsabilité. Avec la fabrication de papier recyclé, voilà qui est fait. L’usine est par ailleurs certifiée ISO 9001, ISO 14001, OHSAS 18001, Ecolabel européen et FSC (pour les papiers Cocoon et Maine Gloss).

Pour connaître tous les détails de fabrication du papier recyclé d’Arjowiggins, suivez le guide.

La visite en image du site de production :

Photos : Pascal Guittet

Le calendrage

Le frottement des rouleaux sur la surface du papier crée un effet brillant.

La solution de précouchage

La précouche est faite à base de carbonate de calcium (craie), de latex ou d'amidon.

Les bobines

Après avoir séché, le papier est reconstitué en bobines-mères.

La bobine-mère

Elle sera retaillée en différentes bobines à des formats standards.

Le directeur de l'usine

M. Mailhan pose devant une bobine de Cocoon Silk 100% recyclé.

La Braye

La Braye marque la frontière entre la Sarthe et le Loir et Cher.

L'usine

L'usine est localisée dans la Sarthe tandis que quelques bureaux restent du côté Loir et Cher.

La matière première

L'atelier reçoit aussi bien de la fibre vierge que recyclée.

La pâte recyclée

Elle est fournie par l'usine de Greenfield (Arjowiggins).

Une eau indispensable

6000 m3 d'eau sont prélevés chaque jour dans la Braye pour la fabrication du papier. Ils sont ensuite rejetés à la source après traitement.

Bienvenue à l'usine de Bessé-sur-Braye

Gilet et chaussures de sécurité sont de rigueur pour les visiteurs.

La machine à papier

Après avoir été préparée, la pâte est déposée sur une toile poreuse pour permettre à l'eau de s'égoutter.

La formation de la feuille

La vitesse de la toile est d'environ 400 mètres par minute.

Le contrôle

Des postes de contrôle en ligne permettent de surveiller le grammage et l'épaisseur du papier.

Le précouchage

La précouche est alimentée des deux côtés de la feuille. Les deux rouleaux mécanique pressent la solution sur le support fibreux.

La découpe

L'atelier compte 8 coupeuses. La plus ancienne date de 1982, la dernière de 2006.

Le stock

Dix jours de produits finis, soit environ 10.000 tonnes, attendent de partir.

Une large gamme

Chaque qualité de grammage est fabriquée une fois par semaine, quelles que soient les commandes.

1 réaction

STEPH | 11/07/2014 - 18H07

Bonjour:

Je suis a la recherche de bobines mère pour la fabrication de mouchoir en papier merci de me contacter au 06 18 68 52 78 ou par mail a: mbs.stephane.garel@gmail.com.

Cordialement.

Stéphane Garel

Signaler un abus |  CITER

Réagissez à cet article






Découvrez le numéro 363 de France Graphique

Découvrez le numéro 363 de France Graphique

Abonnez-vous :

Chaque semaine, France Graphique vous livre cinq informations vérifiées et enrichies par notre équipe rédactionnelle. Cette sélection est accessible gratuitement grâce au simple enregistrement de vos coordonnées.

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Le salon professionnel en ligne
Filière informatique et télécommunication

Vous cherchez un produit ? Un service ?

Contacter directement vos futurs fournisseurs et demandez devis ou documentation en ligne.

Une marque du groupe Infopro Communications
  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous