Laballery investit dans une presse rotative jet d’encre Prosper 1000 de Kodak

Le 12 octobre 2012 par Rodolphe Pailliez
C'est à l'imprimerie Laballery que la deuxième rotative jet d'encre Prosper 1000 de Kodak a été installée en France. C'est à l'imprimerie Laballery que la deuxième rotative jet d'encre Prosper 1000 de Kodak a été installée en France.

L’imprimerie Scop Laballery, implantée à Clamecy, dans la Nièvre, vient de mettre en production une presse rotative jet d’encre Prosper 1000 de Kodak complétée par une chaîne de finition en ligne SigmaLine de Müller Martini. Spécialisée, depuis 1924, dans la production de livres en courts tirages – essentiellement en une et deux couleurs – Laballery dispose depuis cinq ans d’une expérience éprouvée en impression numérique au travers d’un équipement Nipson. Ce nouvel investissement va lui permettre de franchir une étape supplémentaire et de monter en puissance en termes de production, comme le souligne Gilles Mure-Ravaud, nouveau directeur général de l’entreprise depuis le mois de septembre.

Numérique, offset et finition
Equipée en matériel feuille avec une presse numérique couleur IGen4 de Xerox et deux presses offset KBA (Rapida 105 et 106) pour la réalisation en quadrichromie des couvertures et de hors-textes, l’imprimerie Scop Laballery dispose en outre d’un parc important de matériels de finition. Fonctionnant depuis 1993 sous forme de Société coopérative et participative (Scop), Laballery emploie 68 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros. Détentrice de la marque Imprim’Vert et de la certification FSC, l’imprimerie nivernaise a fabriqué, en 2011, quelque 11 millions d’ouvrages.

Livre Public manuscrit
Les nouveaux investissements (presse Prosper 1000 de Kodak et ligne de finition SigmaLine de Müller Martini) feront l’objet d’une inauguration les 16 et 17 novembre prochain, accompagnée de nombreuses animations et festivités. A cette occasion, Laballery présentera, par ailleurs, un concept qu’elle a développé : le Livre public manuscrit. « Il s’agit de multiplier les chances des auteurs d’être remarqués par une maison d’édition car ce concept original est basé sur le partage », détaille David Perrain, président du conseil. Concrètement, les auteurs sont pris en charge par l’imprimerie afin de présenter un texte le plus fidèle à ce que pourrait être le livre publié ultérieurement. Ces livres, dont le premier sera officiellement lancé à l’occasion des journées d’inauguration, sont parrainés par des entreprises, des institutions, des particuliers, etc. « Le Livre public manuscrit est destiné à être passé de mains en mains et de préférence, d’éditeurs en éditeurs, afin que chacun d’entre nous puisse devenir des acteurs culturels actifs », ajoute Gilles Mure-Ravaud.

 

Laballery, imprimeur de livres depuis 1924.

David Perrain, président du conseil et Gilles Mure-Ravaud, directeur général de Laballery.

Depuis peu, la Prosper 1000 tourne en trois équipes.

Elément de la SigmaLine de Müller Martini, le Sigma Collator.

Laballery fabrique chaque année plus de 10 millions d'ouvrages.

CtP Magnus 800 Quantum de Kodak (au premier plan) et presse iGen4 de Xerox.

Deux presses KBA, Rapida 105 et 106, constituent le parc offset de Laballery.

Laballery dispose d'un ensemble important de matériels de finition au service du livre.
  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous