Le Parisien ferme son imprimerie de Saint-Ouen

Le 05 octobre 2015 par Rodolphe Pailliez
Le dernier numéro du Parisien imprimé à Saint-Ouen est paru le samedi 3 octobre 2015. Le dernier numéro du Parisien imprimé à Saint-Ouen est paru le samedi 3 octobre 2015.

Après Le Monde qui, début septembre, a quitté son imprimerie d’Ivry-sur-Seine (Val de Marne), c’est au tour du quotidien Le Parisien de fermer son outil de production implanté à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

Mauvaise passe pour les imprimeries de presse parisiennes !
Après Le Monde qui le 5 septembre dernier a produit le dernier numéro réalisé dans son imprimerie d’Ivry-sur-Seine (Val de Marne) ouverte en 1989, c’est au tour du Parisien de fermer les portes de son imprimerie (SN Sicavic) de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).
Le dernier Parisien imprimé à Saint-Ouen est paru samedi 3 octobre.
« A la suite d’une réorganisation industrielle des sites d’impression de notre groupe, les rotatives, inaugurées en 1998 à l’occasion de la Coupe du monde de football, cessent leur activité », précisent les responsables du quotidien dont le numéro du 3 octobre a été tiré à 241.959 exemplaires.
Le journal restera imprimé en Ile-de-France, précisent ces mêmes responsables, et plus précisément à Mitry-Mory (Seine-et-Marne), où une partie du titre était déjà produite au sein de l’imprimerie CINP.

  • Envoyer

  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous