Le salon Viscom présente ses grandes lignes

Le 11 mars 2014 par Bakhta Jomni
Annabelle Serres, directrice du salon Viscom. Annabelle Serres, directrice du salon Viscom.

Le salon Viscom, qui se tiendra du 9 au 11 septembre 2014, prépare déjà sa rentrée. Lors d’une conférence qui s’est tenue le 11 mars, les organisateurs de l’événement ont annoncé les diverses nouveautés d’ores et déjà en place. Le salon change tout d’abord de lieu. Après 4 éditions organisées à Paris Nord Villepinte, Viscom occupera pour la première fois le pavillon 3 de la Porte de Versailles. Ce changement a été décidé pour répondre à la demande des exposants souhaitant un accès facilité des visiteurs et une infrastructure hôtelière plus développée. Face aux mutations des métiers de l’industrie graphiques, le salon souhaite par ailleurs s’ouvrir à l’ensemble des acteurs de la chaîne, notamment avec le développement du secteur de l’imprimerie 3D et de l’offset. Comme l’an dernier, le salon renouvelle sa zone d’animation Vizshoot permettant de rencontrer divers partenaires et de recevoir des impressions personnalisées sur différents supports grâce à un parcours ludique. La zone de démonstration « Imag’in » elle aussi renouvelée, projettera le visiteur dans l’univers de l’entreprise avec tous les outils de communication interne et externe qui peuvent s’y adapter.

Avec 90 sociétés inscrites à ce jour, les organisateurs du salon annoncent une augmentation de 20% des exposants par rapport à l’an dernier à la même date.

Gabriel Dufour, gérant de l'agence de design l'Air de rien. Partenaire du salon depuis l'an dernier, l'agence organise un appel à projet auprès de designers et d'agences. Ces derniers devront repenser l'univers du bureau en utilisant l'impression 3D.

Nicolas Metay, de la société E-crew vis, a présenté son imprimante 3D, une machine de fabrication additive par dépôt de fil fondu.

L'imprimante 3D de la société E-crew vis coûte 4300 euros HT.

Plusieurs réalisations en impression 3D ont été présentées.

L'impression 3D peut être utilisée comme outil de marketing visuel, de design et de prototypage.

Une pièce réalisée en 3D.

Nicolas Richard, directeur de la filiale MacTac chez Bemis, a présenté les applications proposées par le fournisseur pour la scénarisation et la décoration des bureaux.

La société Econom dispose d'un centre de démonstration de technologies numériques.

Cédric Boulanger, directeur du pôle de compétences multimédia de la société Econom, a présenté les diverses possibilités offertes par les nouvelles technologies numériques pour la communication visuelle.

Econom a mis en place toute une signalétique dans ses bâtiments.

La signalétique d'Econom.
  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous