Le SIPG devient Syndicat national des fournisseurs pour les industries graphiques

Le 15 février 2016 par Rodolphe Pailliez
Philippe Fiol, président du nouveau Syndicat national des fournisseurs pour les industries graphiques (SIPG). Philippe Fiol, président du nouveau Syndicat national des fournisseurs pour les industries graphiques (SIPG).

Lors de l’assemblée générale du SIPG du 4 décembre 2015, les membres du bureau ont porté à leur tête Philippe Fiol et annoncé vouloir élargir la représentativité du Syndicat dans des domaines utilisant d’autres supports et d’autres technologies. Dans une interview à paraître dans la revue France Graphique, le nouveau président du SIPG détaille cette volonté d’ouverture.


Le SIPG conserve son nom mais modifie son libellé. De Syndicat national des fournisseurs d’équipements pour les industries papetières et graphiques, il devient Syndicat national des fournisseurs pour les industries graphiques. Et devrait prochainement se doter également d’une nouvelle identité visuelle.
« Le SIPG qui fête en 2016 ses 70 ans d’existence, a jusqu’à présent été très orienté vers le papier uniquement. Or aujourd’hui, l’intégration du digital dans la profession change radicalement la donne. Nous entendons désormais repositionner le SIPG au centre de la filière. Pour ce faire, nous avons décidé de modifier le libellé du Syndicat. La notion papetière a été supprimée et le nouvel intitulé entend refléter les changements que nous allons opérer », indique Philippe Fiol.

Une ouverture vers le packaging et les supports plastiques
Celui qui préside aux destinées de Komori France / Europe du Sud en tant que directeur général et de Komori International Europe au titre de directeur du développement, précise ce que seront les nouvelles orientations en ces termes : « Outre bien évidemment la dimension digitale, le SIPG va désormais s’atteler à des domaines tels que celui du packaging qui devient un élément essentiel chez bon nombre d’acteurs de la filière. Pour ce faire, nous allons prendre en compte d’autres matériaux que le papier et nous ouvrir ainsi par exemple aux supports plastiques ».

Des solutions logicielles à l’enrichissement des documents
« La communication visuelle est également un des secteurs auxquels le SIPG va s’intéresser et là aussi au travers d’autres matériaux. Parmi les autres sujets auxquels le Syndicat va s’ouvrir, figurent entre autres tout ce qui a trait aux solutions logicielles, à l’automatisation, aux flux et à l’environnement de la production, tout cela dans une logique d’optimisation de la productivité. Dans un autre domaine, le SIPG va également faire une place à l’enrichissement des documents imprimés », indique enfin le (nouveau) président du (nouveau) SIPG.

- Retrouvez l’intégralité de l’interview de Philippe Fiol dans le n° 345 de France Graphique (février / mars 2016) à paraître fin février.

  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous