Les encres Brancher en quête d’un partenariat industriel

Le 12 janvier 2012 par Rodolphe Pailliez
Mots clés : , , ,

« Dans un contexte de situation financière tendue et pour pérenniser l’entreprise, nous avons dû engager une procédure en cessation de paiement devant le tribunal de commerce de Chartres (28). Celui-ci a autorisé la poursuite de l’activité pour permettre la finalisation d’un nouveau partenariat », indique Sébastien Brancher dans un communiqué qui vient d’être divulgué. Une fois de plus en situation délicate, les responsables de la société Brancher soulignent que la récente flambée des prix des matières premières les a conduit à élaborer, en concertation avec un partenaire industriel, un projet stratégique susceptible de consolider la position de l’entreprise sur le marché français et à l'international. Tout en précisant que les commandes des clients continueront à être fabriquées et expédiées normalement, il est indiqué que le nouvel ensemble s’appuiera sur une complémentarité des savoir-faire. En l’occurrence, la fabrication en grandes séries pour des produits de volume de haute qualité et celle en petites et moyennes séries pour des produits spécifiques à forte valeur technique. Les modalités de ce nouveau partenariat devraient être communiquées prochainement.

Créée en 1840, la société Brancher est restée jusqu’à ce jour une entreprise indépendante concevant, fabriquant et commercialisant des encres pour les industries graphiques : offset, UV et flexo. Présente dans une soixantaine de pays, elle réalise plus de la moitié de son chiffre d'affaires à l’export. En France, elle est implantée dans l’Eure-et-Loir, à Tramblay-les-Villages, non loin de Chartres.
 

Le siège de Brancher à Tremblay-les-Villages, dans l'Eure et Loir. Le siège de Brancher à Tremblay-les-Villages, dans l'Eure et Loir.

1 réaction

ketty woman | 17/03/2012 - 15H41

moi femme d un employeur de chez brancher depuis 20 ans mon mari a donne a son entreprise tout son savoir son ernergie sa sante bref son amour de son travail qu il garde dans cette societe il faut prendre les bons et savoir les garder je suis fier de mon mari si vraiment tout se perds partons a 54 ans il as tout donne femme d un homme depuis 34 ans et qui sait que vaut cet homme courageux et discret bravo michel

Signaler un abus |  CITER

Réagissez à cet article






Découvrez le numéro 364 de France Graphique

 Découvrez le numéro 364 de France Graphique

Abonnez-vous :

Chaque semaine, France Graphique vous livre cinq informations vérifiées et enrichies par notre équipe rédactionnelle. Cette sélection est accessible gratuitement grâce au simple enregistrement de vos coordonnées.

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Le salon professionnel en ligne
Filière informatique et télécommunication

Vous cherchez un produit ? Un service ?

Contacter directement vos futurs fournisseurs et demandez devis ou documentation en ligne.

Une marque du groupe Infopro Communications
  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous