« Les imprimeurs vont devenir des fournisseurs de services marketing »

Le 01 juin 2011 par Bakhta Jomni
Mots clés : , , , ,

François Martin, précédemment directeur marketing de HP Graphic Solutions Business pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), a été nommé en début d’année directeur du marketing mondial de l'activité Graphic Solutions Business chez HP. Il nous détaille ses nouvelles activités ainsi que les grands événements qui attendent HP en 2011 et 2012.

Quelles sont vos responsabilités aujourd’hui ?

En tout, je chapeaute onze personnes chez HP ainsi qu’un certain nombre d’autres personnes extérieures. Nous avons toute une partie des processus qui est regroupée dans une structure mondiale sous ma responsabilité valable pour les trois régions (EMEA, Amérique et Asie-Pacifique). Pour toutes les équipes qui vendent sur le terrain, qu’il s’agisse de Scitex, Designjet ou Indigo, IPS, SPS, nous avons mis en place des outils marketing de base pour améliorer le site, la newsletter, les success stories… Il y a un seul process pour toutes les divisions et un seul outil pour toutes les régions. Nous avons un portail interne à développer également, et nous mettons l’accent par ailleurs sur les grands salons comme la drupa, Labelexpo ou China Print. Nous travaillons aussi sur le CRM (Customer Relationship Management) pour les produits volume Designjet. Nous avons environ un million d’utilisateurs de Designjet. Ils gardent leurs produits approximativement 7 ans, donc c’est surtout un marché de renouvellement. Nous développons aussi les outils de développement durable, de désencrage et de certifications. L’expérience régionale était nécessaire pour être efficace sur un poste mondial et je me sens donc plutôt à l’aise sur ce poste, d’autant que je connais bien les produits. Je suis en effet chez HP depuis 21 ans. J’ai fait un bref passage de quatre ans chez Michelin en tant que directeur des ventes sur l’Europe de l’Est où j’ai notamment appris que plus on planifie à l’avance, mieux ça marche. Ils ont un processus de qualité, une rigueur, des prévisions de vente intéressants à acquérir et qui me servent au quotidien chez HP.

Quels sont vos projets pour le salon drupa en 2012 ?

J’ai deux personnes à temps plein qui travaillent sur la drupa. La première réunion aura lieu la semaine prochaine à Düsseldorf à ce sujet. Sur ce salon, nous allons annoncer de nouveaux produits. C’est un rendez-vous sur lequel nous souhaitons parler d’applicatif et montrer quels sont les enjeux liés au numérique. Et c’est bien plus qu’une simple question de technologie. Les marques sont celles qui payent. Pour vendre, elles ont besoin d’innover. La PLV, la décoration intérieure des magasins, les campagnes d’affichage, tels sont les secteurs touchés par des nouveaux besoins et qui incombent aux imprimeurs. Ces derniers doivent donc adapter leurs technologies et c’est le message principal que nous passerons sur la drupa. Nous allons montrer comment on optimise le processus d’impression, le web-to-print et comment on peut transformer le contenu du client comme on le souhaite. Les imprimeurs vont de plus en plus devenir des « marketing services providers », des fournisseurs de services marketing, c’est-à-dire qu’ils vont être capables de faire prendre n’importe quel type de forme à un contenu. Ils s’occuperont à la fois du online et du offline. S’ils ne font que de l’optimisation de process, c’est déjà bien mais ce n’est plus suffisant.

Quelles sont les annonces faites sur le Salon Fespa ?

Ce sont principalement les machines et encres latex. Sur ce marché, nous avons également annoncé la 1 000e LX vendue au niveau mondial. Nous avons lancé par ailleurs deux nouvelles encres, dont une avec 3M ainsi que de nouveaux supports comme le papier peint FSC certifié sans PVC. Nous étions également présents sur le Salon Interpack. Le packaging est en effet le marché de l’impression le plus important en valeur (en quantité, c’est le publishing). Nous y avons montré comment faire des étiquettes en numérique, des personnalisations d’emballages, sous la forme d’un grand supermarché numérique. Ces applications seront également présentées sur le Salon drupa en 2012.

Le supermarché numérique Le supermarché numérique
  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous