manroland séduit à son tour par la technologie nanographique de Landa Corporation

Le 30 avril 2012 par Rodolphe Pailliez
Mots clés : , ,
Benny Landa au coeur d'une nouvelle success story ? Benny Landa au coeur d'une nouvelle success story ?


Après l’annonce, vendredi 27 avril, de l’accord de partenariat technologique entre Komori et Landa Corporation autour de la technologie d’impression nanographique développée par Benny Landa et son entreprise de Rehovot en Israël, c’est au tour du constructeur allemand manroland et sa division offset feuilles de succomber à cette nouvelle technologie dont le cœur est constitué par les encres NanoInk.

Un communiqué en date de ce lundi 30 avril vient en effet entériner ce nouveau partenariat avec le constructeur de presses offset de Offenbach en Allemagne. Vice-président de manroland sheetfed GmbH, Raphael Penuela se réjouit bien évidemment de la signature de ce partenariat pour une technologie qui combine « la souplesse et la polyvalence de l’impression numérique avec la qualité et la vitesse de l’impression offset. »
« Notre objectif sera de proposer à nos clients de nouvelles solutions d’impression numériques en convertissant leurs presses offset existantes à la nanographie », précise Raphael Penuela.

Rappelons que manroland sheetfed GmbH est officiellement né le 10 février dernier suite à l’acquisition de la division offset feuilles de manroland AG par l’industriel britannique Tony Langley et sa société Langley Holdings PLC.

Fort potentiel R&D
Après cette nouvelle annonce, il ne fait désormais plus aucun doute que Benny Landa sera LA vedette de l’édition 2012 de la drupa dont les portes ouvrent ce jeudi 3 mai à Düsseldorf. Il y a fort à parier que la technologie «Nanographic Printing» va monopoliser autant l’attention qu’en 1993 sur Ipex, avec les premières presses Indigo lancées par ce même Benny Landa. C’était il y a près de vingt ans !
Depuis qu’il a revendu en 2002 à Hewlett-Packard sa société Indigo fondée vingt-cinq ans plus tôt, Benny Landa s’est entièrement investi dans cette nouvelle technologie «révolutionnaire». Certains affirment que ce projet a durant neuf ans, monopolisé pas moins de 150 ingénieurs et coûté la bagatelle de 40 millions de dollars.

Nul doute que Benny Landa va se présenter en véritable «vedette» (fort attendue et convoitée) à la drupa. Et il y a fort à parier que le stand de 1500 m2 de Landa Corporation dans le hall 9 où seront exposées six presses (feuilles et rotatives) exploitant la technologie «Nanographic Printing» ne désemplira pas. Et que nous ne sommes pas au bout des surprises (à quand le prochain accord de partenariat ?) et des découvertes (à ce jour, bien peu de personnes ont réellement pu approcher de près cette nouvelle technologie).
En fin communicant, Benny Landa a su faire monter l’attente et la curiosité, communiquant au cours de ces dernières semaines de façon crescendo jusqu’à ces deux derniers communiqués des 27 et 30 avril. Réellement très fort !


Benny Landa en 4 dates :

- 1977 : création de la société Indigo.

- 1993 : présentation officielle sur Ipex (Birmingham) de la première presse Indigo, l'E-Print 1000.

- 2002 : vente à HP de la société Indigo.

- 2012 : première présentation sur la drupa (Düsseldorf) de la technologie "Nanographic Printing".

 

Les prévisions de Benny Landa sont toujours en bonne place dans les ateliers d'HP Indigo en Israël.
  • Envoyer

  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous