MGI rachète une société d’électronique imprimée et d'impression 3D

Le 25 septembre 2013 par Bakhta Jomni
Mots clés : , ,
La société Ceradrop a été créée en 2006. La société Ceradrop a été créée en 2006.

La société Ceradrop est spécialisée dans la conception et la commercialisation d’équipements professionnels d’impression jet d’encre pour l’électronique imprimée et l’impression de composants en 3D. Elle vient d’être rachetée par MGI qui a fait l’acquisition de 100% de son capital et s’ouvre par cette opération, un marché de 40 milliards de dollars. Créée en 2006, la société française Ceradrop est issue du CNRS. Elle est devenue, en moins de 7 ans, le spécialiste français des équipements jet d’encre pour l’électronique imprimée. La technologie utilisée, associée à des encres spécifiques, lui permet d’imprimer en 2D ou en 3D des composants électroniques céramiques ou organiques comme des antennes, éclairages OLED, cartes à puce, cellules solaires, système intelligents, étiquettes RFID, batteries, capteurs biomédicaux, etc. En s’associant à Ceradrop, MGI  espère proposer des équipements multi-substrats, de haute précision et évolutifs. "Aujourd’hui, les perspectives de l’électronique imprimée et de l’impression 3D, nous offrent de nouvelles opportunités", a déclaré Edmond Abergel, président de MGI. Nos atouts technologiques vont nous permettre de devenir un des leaders dans ces nouveaux métiers. Avec les équipes de Ceradrop à nos côtés, nous constituons dans le domaine du jet d’encre un pôle d’excellence avec des savoir-faire exceptionnels en France et à l’international. »

La technologie utilisée, associée à des encres spécifiques, permet à Ceradrop d’imprimer en 2D ou en 3D des composants électroniques céramiques ou organiques

Créée en 2006, la société française Ceradrop est issue du CNRS.
  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous