Numérique : innovation et valeur ajoutée au Symposium du SIN

Le 16 juin 2014 par Rodolphe Pailliez
Pierre Picard, président du SIN (à d.), en compagnie de Patrick Cahuet, animateur de ce Symposium 2014. Pierre Picard, président du SIN (à d.), en compagnie de Patrick Cahuet, animateur de ce Symposium 2014.

L’impression numérique ne suffit pas (plus) à elle seule à se démarquer de la concurrence des autres médias. Pour ce faire, il faut désormais faire preuve également d’innovation et miser sur des solutions à forte valeur ajoutée. C’est là l’enseignement majeur à tirer du dernier Symposium de l’impression numérique qui s’est déroulé à Paris le 11 juin sous l’égide du Syndicat de l’impression numérique et des services graphiques (SIN).

Des solutions innovantes
Les quatre paroles d’experts et les cinq binômes rassemblant chacun un imprimeur et un fournisseur du secteur qui ont constitué l’essence de ce Symposium, ont tous mis l’accent sur la nécessité de jouer les cartes de l’innovation et de la valeur ajoutée face à un marché qui se resserre et en proie à une pression à la fois sur les prix et les délais.
Les cinq binômes ont été l’occasion d’aborder autant de thèmes majeurs de cette stratégie : le cross média comme accélérateur d’impression avec Dicolor Groupe et Canon, la reconnaissance d’images interactives avec Bell & Ross et Ricoh, les bases de données au cœur du système avec Maqprint Groupe et HP, le web-to-print au service du sur-mesure avec Publi Routage Normand et Konica Minolta et, le papier au cœur de la valeur ajoutée avec Colorprint Numérique et Antalis.

Les acteurs de l’entreprise
En complément de ces différentes évolutions technologiques, ce 14e Symposium de l’impression numérique a tenu à replacer celles-ci dans le cadre de l’entreprise en s’intéressant aux aspects humains qui s’y attachent, que ce soit au niveau des sphères dirigeantes ou des équipes de production.
Consultant indépendant à la tête de Win Win Marketing, organisateur de workshops, Lucien Moons a présenté quelques « print business models » et stratégies d’entreprises confrontées à un certain nombre de besoins, notamment au niveau des relations entre supports imprimés et internet.
Thérapeute et formatrice, Frédérique Petit s’est, quant à elle, intéressée au rapport entre le développement du dirigeant et celui de l’entreprise ainsi qu’aux relations à instaurer entre les différents acteurs de celle-ci.

Impression 3D et partenaires fournisseurs
Pour être tout à fait dans la tendance technologique du moment, ce Symposium s’est enfin tourné vers l’impression 3D présentée en situation dans l’espace partenaires investi par une vingtaine de fournisseurs du secteur.

Selon le SIN, ce 14e Symposium a bénéficié de la présence de quelque 170 participants.

Compte-rendu complet à retrouver dans France Graphique n° 335 (juin / juillet 2014).

 

Cinq binômes imprimeurs / fournisseurs ont marqué le Symposium. Ici Nicole Chastragnat-Toffier (HP) et Philippe Sans (Maqprint Groupe).

Lucien Moons, consultant indépendant (Win Win Marketing). Innover son print business model.

Un espace partenaires fort prisé.

Une vingtaine de fournisseurs ont exposé sur l'espace partenaires dont quelques nouveaux acteurs.

L'occasion de quelques démonstrations de de nombreux contacts.

L'impression 3D en vedette sur le stand de Graph'Image.
  • Envoyer

  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous