Paprec se dote d’une Charte de la laïcité et de la diversité

Le 11 février 2014 par Rodolphe Pailliez
Mots clés :


Le groupe Paprec, numéro un indépendant du recyclage en France, vient d’élaborer une Charte de la laïcité et de la diversité présentée lors d’une conférence de presse le 11 février 2014, par Jean-Luc Petithuguenin, PDG-Fondateur de Paprec Group.
Accompagné de représentants du personnel et de la direction des ressources humaines, le PDG de Paprec Group a rappelé à cette occasion le combat qu’il mène depuis toujours contre les discriminations de toutes sortes (hommes / femmes, diplômes, etc), soulignant que la première valeur de l’entreprise qu’il dirige depuis vingt ans, repose en priorité sur la diversité.
Pas moins de 56 nationalités différentes sont ainsi représentées au sein de l’effectif composé de quelque 4000 collaborateurs.
Cette Charte de la laïcité et de la diversité qui a fait l’objet de nombreuses réunions, présentations et discussions dans les différentes usines du groupe (60 en France et en Suisse), a été approuvée à l’unanimité par l’ensemble du personnel, se félicite Jean-Luc Petithuguenin. Elle va être inscrite d’ores et déjà au règlement intérieur de l’entreprise.

Bien vivre et paix sociale
« En tant que chef d’entreprise, j’ai en charge la paix sociale interne au sein du groupe », souligne le PDG de Paprec Group pour lequel il convient de préserver le bien vivre ensemble, le travailler ensemble. « L’objectif est de faire en sorte que l’environnement extérieur ne vienne pas polluer la paix sociale dans l’entreprise », ajoute-t-il.
Cette Charte repose sur sept points. Il y est notamment rappelé que la laïcité en entreprise implique que les collaborateurs ont un devoir de neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leur travail. Rappelant qu’au sein de l’entreprise et dans l’exercice de leurs fonctions, les règles de vie des différents espaces, précisées dans le règlement intérieur de chaque établissement, sont respectueuses de la laïcité, la Charte se montre très claire : le port de signes ou tenues par lesquels les collaborateurs manifestent ostensiblement une appartenance religieuse n’est pas autorisé.

Une voie étroite
Reconnaissant que jusqu’à présent, aucun problème de ce type ne s’est présenté dans le groupe, Jean-Luc Petithuguenin estime préférable d’anticiper, « de réagir à froid plutôt qu’à chaud. »
Le PDG de Paprec Group reconnaît également s’être engagé dans une voie étroite.
« Entre sphère publique et sphère privée, l’entreprise se trouve dans un entre-deux », note-t-il. S’interrogeant sur le côté légal ou non de cette démarche, sur son aspect éventuellement excessif, il n’écarte pas la possibilité de modifier le texte de cette Charte, s’il convient de la rendre conforme aux lois de la République.

 


 

Jean-Luc Petithuguenin, PDG de Paprec Group lors de la conférence de presse tenue le 11 février 2014 à Paris.

Préserver la richesse apportée par la diversité dans l'entreprise.

Maintenir en interne la paix sociale.
  • Envoyer

  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous