Pour Heidelberg France, tout va bien

Le 15 avril 2013 par Rodolphe Pailliez
Des ventes machines en hausse de 26 %. Des ventes machines en hausse de 26 %.

Enfin, une bonne nouvelle, est-on tenté d’écrire ! À l’occasion d’un déjeuner de presse organisé à Paris, le 12 avril 2013, Pierre Hoynant, président de la filiale française d’Heidelberg, a indiqué – chiffres à l’appui – que Heidelberg France avait fini son exercice, au 31 mars 2013, avec un chiffre d’affaires en hausse de 11 % par rapport à la période précédente, à 112,6 millions d’euros. Certes, ce chiffre est loin du pic d’activité enregistré en 2006 (185 millions d’euros), mais il révèle un mieux non négligeable par rapport à 2009 (96 millions d’euros). Cet exercice 2012-2013 fait apparaître une progression de 26 % du chiffre d’affaires généré par les ventes de machines neuves, à 71,6 millions d’euros. De son côté, l’activité consommables enregistre une croissance de 4 %.

Une position de leader confirmée
Sur l’exercice 2012-2013, 255 groupes offset – tous formats confondus – ont été vendus par Heidelberg France qui « maintient sa position de leader, avec une part de marché de l’ordre de 40 % », soulignent Pierre Hoynant et Cai von Rumohr, directeur national des ventes. Sur cet ensemble, les groupes au format 70 x 100 représentent à eux seuls, avec 175 installations, les deux tiers des ventes. Les groupes au format 50 x 70 ont enregistré, pour leur part, une cinquantaine de ventes. Enfin, sur le marché du grand format, sur lequel Heidelberg est présent depuis 2009, sept machines ont été installées en France, dont la dernière à l’imprimerie Pollina, à Luçon (Vendée). Enfin concernant le numérique avec la gamme Linoprint, le parc installé en France serait de huit machines.

L’apport du Prinect Inpress Control
La plupart des machines offset livrées récemment en France par Heidelberg sont équipées du système Prinect Inpress Control. « Ce système unique procure à nos clients des avantages sans équivalent sur le marché, indique Cai von Rumohr. Environ 660 systèmes de ce type ont été installés dans le monde, dont 80 en France, ce qui nous place en troisième position après l’Allemagne et les États-Unis. » Enfin, concernant les trois premiers mois de 2013, Pierre Hoynant se montre extrêmement satisfait. « Sur cette période, nous avons enregistré une fièvre d’installations comme jamais Heidelberg France n'en avait peut-être connue. Nous sommes en présence d’un carnet de commandes tout ce qu’il y a de plus raisonnable pour démarrer une année. » Mais, qui dit carnet de commandes, dit aussi financements qui doivent être construits, rappelle-t-il, histoire de ne pas verser dans un optimisme excessif.

Pierre Hoynant. Depuis vingt-cinq ans au sein du groupe Heidelberger Druckmaschinen AG, dont douze au sein d'Heidelberg France.

Cai von Rumohr, directeur national des ventes (à gauche) en compagnie, notamment, de Laurent et Paul Pollina (respectivement troisième et quatrième à partir de la gauche), à l'occasion de l'installation de la Speedmaster XL162, huit couleurs recto verso à l'imprimerie Pollina.
  • Envoyer

  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous