Quand la presse change, le jet d’encre n’est jamais très loin

Le 09 septembre 2015 par Rodolphe Pailliez
Le jet d'encre numérique : une opportunité pour l'impression de journaux et magazines. Le jet d'encre numérique : une opportunité pour l'impression de journaux et magazines.

Sur le thème "Faites entrer votre presse offset dans l'ère numérique", Kodak a organisé le 8 septembre au siège du groupe Sego à Taverny (Val-d'Oise) une journée d'informations et d'échanges autour du futur de l'impression de journaux et de magazines. Les têtes d'impression jet d'encre Kodak Prosper S20 qui équipent une rotative offset du groupe Sego, ont bien évidemment été au coeur des débats alimentés par plusieurs témoignages dont celui du groupe Prisma Media, client de l'imprimerie du groupe au travers de nombreux titres.


Plusieurs interrogations ont sous-tendu la réflexion de cette journée associant de nombreux participants et intervenants européens. Telles que : Comment faire entrer votre presse offset dans l'ère numérique ?, Quel sera l’avenir de l’impression des journaux et magazines ?, Est-ce que les impressions hybrides représenteront le futur de la production de journaux et magazines ?, etc.

Du marketing direct au packaging
Directeur monde ventes et marketing de l’activité composants jet d’encre de Kodak, Bill Schweinfurth a dans un premier temps rappelé les multiples atouts du jet d’encre numérique et de la technologie Stream Inkjet de Kodak, que ce soit au travers des presses Prosper 6000 ou bien des têtes Prosper S5, S10, S20 et S30.
Concernant ces dernières, il a indiqué que plus de 1300 installations ont à ce jour été réalisées à travers le monde. Et rappelé que le champ d’application de cette technologie est vaste : documents de marketing direct, journaux et magazines, packaging.

Imprimé et digital media
De son côté, Manfred Werfel, directeur général adjoint de l’association WAN-IFRA a présenté un panorama général de l’état de la presse dans le monde.
Il a rappelé que c’est en 2013 en Belgique qu’un hebdomadaire a été entièrement imprimé en jet d’encre pour un tirage de 294.000 exemplaires et que c’est cette année même que le premier quotidien imprimé entièrement en jet d’encre a vu le jour.
Pour Manfred Werfel, une chose est sûre : lorsque les journaux changent, le jet d’encre est à même de faire valoir son pouvoir !
Evoquant les connexions entre imprimé et digital media comme par exemple dans le cas de la réalité augmentée, il ne peut que constater : « L’imprimé devient alors une partie et une partie seulement de l’avenir des journaux. »

Faire passer le message
A l’occasion de la table ronde qui a clôturé cette journée, différents représentants internationaux du monde de la presse et des médias se sont exprimés comme Tobias Kuhn (Axel Springer), Guy Forrester (D.C. Thomson) et Sylvaine Cortada, directeur de fabrication du groupe Prisma Media depuis 1997.
Il ressort des propos tenus lors de cette table ronde mais également en aparté, que les nombreuses possibilités offertes par les systèmes d’impression hybrides via le jet d’encre (offres promotionnelles,  bons de réduction, kits d’adhésion, jeux, insertions et contenus personnalisés, etc.) sont, pour l’heure, loin d’être encore exploitées au maximum. C’est même le moins que l’on puisse dire alors que le potentiel est énorme. Tout le monde semble en être conscient mais les réalisations tardent à venir. « Alors que nous avons mis en place ce type de solution il y a maintenant près d’un an afin de dégager des relais de croissance à valeur ajoutée, nous n’avons pas réalisé à ce jour une opération par mois », confie Frédéric Jahn, directeur général adjoint du groupe Sego en charge du développement. « Mais néanmoins, nous plaçons de grands espoirs dans les possibilités offertes par les impressions hybrides dont les seules limites sont celles de la créativité », ajoute-t-il.
 

Kodak / Sego

L'une des rotatives offset équipant le site du groupe Sego à Taverny.

Kodak / Sego

Têtes jet d'encre Kodak Prosper S20 installées sur la rotative Lithoman.

Kodak / Sego

Laurent Mathieu, responsable des ventes de l'activité jet d'encre de Kodak pour la France et un certain nombre de pays européens.

Kodak / Sego

Une table ronde pour répondre à la question sur le futur des impressions hybrides pour la production de journaux et magazines.

Kodak / Sego

Bill Schweinfurth, directeur monde ventes et marketing de l'activité composants jet d'encre de Kodak.

Kodak / Sego

Manfred Werfel, directeur général adjoint de l'association WAN-IFRA.

Kodak / Sego

Frédéric Jahn, directeur général adjoint du groupe Sego en charge du développement.

Kodak / Sego

De g. à d. : Sylvaine Cortada, directeur de fabrication du groupe Prisma Media, Karl Malik, consultant et Frédéric Jahn, directeur général adjoint du groupe Sego.

Kodak / Sego

Sylvaine Cortada avec le "nouveau" bimestriel du groupe Prisma Media "Flow" lancé le 12 février 2015.

Soyez le 1er à réagir






Découvrez le numéro 361 de France Graphique

Découvrez le numéro 361 de France Graphique

Abonnez-vous :

Chaque semaine, France Graphique vous livre cinq informations vérifiées et enrichies par notre équipe rédactionnelle. Cette sélection est accessible gratuitement grâce au simple enregistrement de vos coordonnées.

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Le salon professionnel en ligne
Filière informatique et télécommunication

Vous cherchez un produit ? Un service ?

Contacter directement vos futurs fournisseurs et demandez devis ou documentation en ligne.

Une marque du groupe Infopro Communications
  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous