Scodix présent à Graphitec et récompensé sur Pack & Gift

Le 19 juin 2013 par Rodolphe Pailliez

La société Scodix, spécialisée dans les opérations d’ennoblissement graphique numérique, avec sa gamme de presses Scodix S, n’a pas raté sa première exposition en France, au salon Graphitec, du 11 au 14 juin 2013, à Paris porte de Versailles. Venue sans machine mais avec de nombreux échantillons, cette start-up israélienne créée il y a six ans a rencontré un fort succès avec ses différentes solutions visant à une différenciation des imprimés : impressions en relief, impressions incluant des paillettes, impressions en braille, couleurs métalliques, etc. La version Scodix Metallic, présentée pour la première fois en Europe, a fait partie des douze coups de cœur du salon, décernés par le comité Graphitec’experts. À plusieurs reprises, Yael Vidal, responsable marchés pour la France et l’Afrique du Nord, a eu l’occasion d’exposer, sur le Plateau TV de Graphitec, l’originalité de la démarche de Scodix. « Il s’agit, au travers des différentes possibilités proposées, de réaliser des impressions émotionnelles et sensorielles, de pratiquer des opérations d’ennoblissement et de différenciations qualitatives, souligne-t-elle. La réalisation de tels imprimés évite d’être confronté au direct à la poubelle. Ceux qui ont entre les mains de tels documents ne veulent tout simplement pas s’en débarrasser. » Pour Yael Vidal, il s’agit, ni plus ni moins, de « travailler la matière comme une couleur ».

Packaging et démarche verte
Dans le même temps et au même endroit, le salon Pack & Gift a également consacré la technologie de Scodix en décernant, le 12 juin, le trophée Pack & Green à un de ses utilisateurs, la société DLW. Historiquement photograveur, avec plus de trente-huit ans d’expérience dans l’industrie des arts graphiques, DLW réalise des épreuves, des prototypes de packaging, des maquettes et des échantillons commerciaux, à l’unité ou en petites séries. Basé à Paris, DLW utilise les toutes dernières technologies d’impression numérique pour fournir des impressions de haute qualité, rapidement et à moindre coût. À l’occasion de la remise du prix, le jury a souligné que cette technologie se présentait comme une alternative aux vernis UV, le polymère déposé ne perturbant pas les opérations de recyclage, selon les responsables de Scodix. D’où ce prix associant packaging et démarche verte. Pour sa première participation à un salon français, cette jeune société israélienne n’a donc pas fait le voyage à Paris pour rien.


 

Un des douze coups de cœur du salon.

Des échantillons pris d'assaut sur le stand de Scodix.
  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous