Un congrès pour mieux anticiper l’avenir de la profession

Le 07 février 2014 par Bakhta Jomni
Près d'une centaines de personnes se sont inscrites à l'événement. Près d'une centaines de personnes se sont inscrites à l'événement.

Le Groupement des Métiers de l’Imprimerie (G.M.I.) organisait jeudi 6 février dans les salons de l’hôtel Forest Hill du Parc de la Villette à Paris, une journée sur le thème : «Venez imaginer votre futur !». L’événement réunissait pour la troisième année consécutive de nombreux acteurs du monde des arts graphiques et de la communication. Les deux demi-journées de tables-rondes et conférences étaient articulées autour d’un déjeuner convivial favorisant les échanges entre professionnels.

La première partie de la journée a permis à la centaine d’inscrits de savoir comment protéger leurs créations, réaliser un bilan carbone ou améliorer leur développement commercial. Elle a également donné la parole à l’Ecole de l’image des Gobelins. Cette dernière développe de plus en plus l’apprentissage de la polyvalence auprès de ses étudiants et élèves afin de leur permettre d’appréhender au mieux le monde de la communication graphique et de cerner les enjeux des entreprises du secteur.

La deuxième partie de la journée, a été inaugurée par un discours de Serge Lafaix, Président du Groupement des Métiers de l’Imprimerie. « Nous avons autour de nous de puissants lobbys qui verraient bien la fin des machines offset », a-t-il déclaré, agacé par les discours pour le tout numérique. « Il nous faut faire vivre et cohabiter les deux technologies mais ne pas nous laisser endormir par de faux arguments », a-t-il plaidé, en dénonçant l’excuse environnementale brandie contre le papier et en rappelant quelques données chiffrées sur les ventes d’ordinateurs et leurs conséquences dévastatrices sur l’environnement.

L’imprimerie de labeur au cœur de la création de richesse

Delphine Siquier-Delot, responsable du département fiscal au sein de la Direction des Politiques économiques de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Paris a fait un petit état des lieux du paysage fiscal français et des mesures récentes concernant les PME.
Deux tables-rondes ont ensuite permis de réunir tout d’abord Pierre Hoynant, président directeur commercial & marketing de Heidelberg France, Anne-Sophie Schmitt, VP Canal indirect & stratégie produit du groupe Rhapso,  et Dave Sips, chef de produit France Benelux de Kodak sur le thème de la création de richesse dans l’imprimerie de labeur. Il est ressorti des débats que pour prendre les bonnes décisions business, il est essentiel de maîtriser son flux d’informations et d’avoir de la visibilité sur son activité notamment grâce à l’automatisation et l’utilisation de progiciels de gestion. Le temps gagné permet ainsi de se consacrer à davantage de service en direction du client final. La polyvalence des salariés et leur appropriation de la stratégie de l’entreprise sont également des clés vers le succès.

Fidéliser le client

François Gouverneur, directeur marketing arts graphiques de Xerox France, Christophe Delabre, directeur commercial de Point 44 et Eric Munz, dirigeant de l’agence de communication Engage ont pour leur part présenté quelques pistes pour améliorer la fidélité de ses clients. Parmi ces pistes, citons notamment la personnalisation, les QR codes, les catalogues augmentés, les flipbooks mais également les réseaux sociaux ou encore Facebook.

Les participants pouvaient visiter les divers stands des partenaires de l'événement lors des pauses entre les conférences.

Serge Lafaix, président du GMI.

Patrick Cahuet, animateur des tables-rondes de l'après-midi.

Les intervenants de la première table-ronde.

Les intervenants de la seconde table-ronde.
  • Envoyer

Soyez le 1er à réagir






  •  
    Chroniques des abonnés
  •  
    Botin Graphique
  •  

    Newsletter

  •  

    A la une

  •  

    Abonnez-vous